Les masques gratuits : une urgence sanitaire pour les Outre-mer.

Les masques gratuits : une urgence sanitaire pour les Outre-mer.

Les Outre-mer français connaissent actuellement une recrudescence de cas de Covid-19. Face au rebond de la crise sanitaire, pour préserver la santé des populations de nos territoires, certaines mesures s’imposent.

 

Prioritairement, l’État doit s’engager à distribuer des masques gratuitement à toutes les résidents d’Outre-mer car le coût d’achat de masques pour les familles, qui par exemple ont plusieurs enfants scolarisés, est élevé.

 

Charge aux administrations déconcentrées de l’État d’assurer la distribution des masques en partenariat avec les collectivités territoriales via leurs services sociaux (Centres Communaux d’Action Sociale – CCAS – par exemple), les commerces de proximité, les pharmacies et autres professionnels de santé ou encore par le biais des associations.

 

Cette mesure de distribution gratuite de masques serait financée par le plan de relance de l’économie suite à la pandémie de la Covid-19.

 

Rappelons qu’à ce jour et conformément aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), seul le port du masque permet de lutter contre la propagation du virus Covid-19. Il en va de la santé des Français d’outre-mer.

 

Par ailleurs, nous interpellons le gouvernement sur le traitement des masques jetables usagés. Ceux-ci constituent aujourd’hui une source de pollution importante. Des masques usagés se retrouvent dans la nature, polluent nos rivières, finissent à la mer et menacent gravement les espèces marines comme les tortues.

 

La visite à La Réunion du ministre de l’outre-mer et de la secrétaire d’État chargé de la biodiversité pendant cette semaine du lundi 16 août 2020 étant placée sous le signe de la biodiversité, les écologistes que nous sommes, demandent au gouvernement d’accompagner les intercommunalités, compétentes en matière de gestion des déchets, dans la création de filières de retraitement et de recyclage des masques jetables.

 

Surtout il serait bon que les autorités nationales favorisent la production locale, l’utilisation et la certification, de masques en tissu, donc recyclables, confectionnés par nos couturiers-ières au talent reconnu.

 

Au nom de la lutte contre les inégalités sociales et au nom de la protection des populations d’outre-mer face au risque Covid-19, seul le masque gratuit pour tous et en tout lieu pourra éviter une nouvelle vague du coronavirus dans nos territoires.

 

Vincent Defaud,
Coordinateur de Territoires! à La Réunion.

 

Pour voir tous les autres articles de la thématique, cliquez ici !


Actuellement 2 commentaire(s)

Veuillez vérifier vos emails pour le lien d'activation