Empêchons la concurrence européenne déloyale chez les transporteurs routiers !

Sujet de votre article : Je comprends et je partage entièrement la colère que contiennent depuis bien trop longtemps les chauffeurs routiers français qui se retrouvent face à la concurrence ...

Empêchons la concurrence européenne déloyale chez les transporteurs routiers !

Sujet de votre article :


J'ai toujours compris et partagé la colère que contiennent depuis bien trop longtemps les chauffeurs routiers français qui se retrouvent face à la concurrence des transporteurs européens de l’Est.

Cette situation et due à la délocalisation d’une grande partie de la production européenne à l’Est, ce qui conduit les chargeurs à privilégier les transporteurs locaux et provoque la mise en place d’une nouvelle réorganisation des transports européens au détriment de certains pays dont la France.

De plus, nos chauffeurs et nos entreprises sont bridés par un régime fiscal et social plus contraignants et supportent des coûts de 70% supérieurs à leurs concurrents étrangers.

Par conséquence, certaines entreprises venant des pays de l’Est de l’Europe détournent le système de façon douteuse en utilisant plusieurs chauffeurs sur le même véhicule et les obligent à vivre bien souvent dans des conditions quasi-inhumaines ou utilisent des véhicules de moins de trois tonnes et demi dépourvus d’équipements de contrôle, ce qui leur permet d’éviter les contraintes des temps de conduite.

Demander une revalorisation des salaires pour les chauffeurs français serait normal, mais face à cette concurrence cela relève de l’impossible dans les conditions actuelles. En effet, c’est tout un système qu’il faut condamner. Il faut également reconcevoir de nouveaux moyens de contrôles de cette concurrence afin que la régulation du transport, notamment par cabotage tel qu’il est permis actuellement par les textes, tels que « effectuer au maximum trois prestations chargement/déchargement en France sur une période maximale de sept jours » devienne possible à l’échelle de l’Europe toute entière.

Le sort des chauffeurs français dépend effectivement en grande partie du respect de ces règles. Il faut donc accroître les contrôles à l’échelle européenne et condamner sévèrement les entreprises qui les détournent.

Paul-Henri Hallalen,
       Président et fondateur du mouvement Les Citoyens Démocrates et Républicains


Actuellement 1 commentaire

Veuillez vérifier vos emails pour le lien d'activation
  • a publié this page danscontributions 2018-04-16 21:26:27 +0200