Actualités

Face aux dégâts causés en marge des manifesfations des Gilets jaunes, les élus urbains attendent le Plan d'actions du gouvernement.

Après avoir enfin obtenu une réunion d'urgence avec Bruno Le Maire, ministre de l'économie et des finances, France Urbaine attend désormais les détails du "Plan d'actions" du gouvernement, notamment sur l'exonération des charges sociales et des impôts qui incombent aux commerçants affectés.

Baromètre des Territoires 2019 : les villes moyennes, villes miroirs reflétant les aspirations et les inquiétudes des Français.

Dans une étude publiée par l'association Villes de France, les villes moyennes (10 000 à 100 000 habitants) sont celles que les Français plébiscitent le plus pour vivre. Néanmoins, elles concentrent leurs doutes en matière d'emploi, de déséquilibres territoriaux, de recul des commerces et de service public.

Hervé Morin : "Inimaginable que la réponse aux gilets jaunes soit de réintroduire la taxe carbone !"

Projet de loi santé, décentralisation de la politique de l'emploi, manifestations des gilets jaunes, retour de la taxe carbone... Hervé Morin, Président de la Région Normandie et de Régions de France, était l'invité de Caroline Roux dans l'émission "Les 4 vérités" sur France 2.

Projet de loi mobilités : "C'est une réforme qui n'est même pas financée !" s'insurge Hervé Maurey.

Hervé Maurey, sénateur de l'Eure et Président de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire, s'est montré critique à l'égard du projet de loi mobilités du gouvernement. Il dénonce une réforme qui n'est pas financée et qui compte sur le doublement des recettes des radars pour pouvoir être mise en œuvre.

La Fédération Hospitalière de France et les associations d'élus (AMF, ADF et Régions de France) dénoncent le manque de concertation sur le projet de loi santé.

Dénonçant un manque de concertation entre l'État et elles lors de l'élaboration du projet, la FHF et les associations d'élus exigent une implantation équitable des services de santé dans les territoires.

Charles de Courson : "Il faut avoir une approche horizontale pour s'attaquer à la dépense fiscale."

Charles de Courson, député Les Centristes du groupe Libertés et Territoires à l'Assemblée Nationale, nous livre son analyse concernant le sujet des niches fiscales. Il considère que s'il faut s'y attaquer, la bonne méthode n'est pas d'en supprimer certaines mais plutôt de revoir globalement leur plafond, fixé pour le moment à 10 000 euros par part.

Territoires!