Civic tech : un observatoire pour décrypter un marché en plein essor !

Civic tech : un observatoire pour décrypter un marché en plein essor !

Le think tank « Décider ensemble » a lancé, mercredi 26 septembre 2018, l’observatoire des civic tech et de la démocratie numérique. Son but : répondre à une demande d’analyse, de décryptage et d’échange sur les enjeux économiques et sociaux de ces nouveaux outils de démocratie participative.

 

Depuis quelques années, la démocratie est, elle aussi, le terrain de jeu de l’innovation publique et du numérique. Pour preuve, les civic tech se développent à vue d’œil. Pas moins de 157 collectivités utilisatrices d’outils numériques de participation citoyenne ont été recensées en avril 2018 par OpenCitiz. Pour autant, face à cet écosystème où les outils numériques de participation se multiplient et les nouvelles méthodes de co-production et de co-décision se développent, les collectivités territoriales seront parfois perdues.

 

C’est pourquoi, le think tank Décider ensemble a décidé de créer un observatoire des civic tech et de la démocratie numérique « afin de répondre à une demande d’analyse, de décryptage et d’échange sur les enjeux politiques, économiques et sociaux des civic tech et plus largement de la démocratie numérique et de la gouvernance ouverte ». « Nous souhaitons également mettre en réseau les différents acteurs et soutenir l’expérimentation démocratique et son intégration aux pratiques participatives » précise Tatiana de Feraudy, chercheuse et désormais coordinatrice de l’observatoire.

 

L’observatoire s’est fixé cinq objectifs :

 

Cartographier le milieu de la civic tech et en décrypter les enjeux.

 

Accompagner les professionnels déployant des technologies numériques de participation et d’engagement citoyen.

 

Favoriser le partage d’expériences, les collaborations et un apprentissage commun entre les différents acteurs.

 

Identifier les conditions de succès de ces innovations et soutenir les acteurs dans leur mise en œuvre.

 

Analyser l’ingénierie déployée par ces nouveaux acteurs (outils, méthodes, compétences) ainsi que leur professionnalisation afin de permettre leur passage à l’échelle.

 

« Nous voulons produire de la recherche sur les civic tech » explique Tatiana de Feraudy consciente de la nécessaire indépendance du nouvel observatoire. « Jusque-là, tout ce qui était dit et écrit sur les civic tech venaient des acteurs du secteur. »

 

À ces missions de fond se rajoutent pour l’observatoire la programmation de rencontres et événements ainsi que la publication de la troisième édition du baromètre de la démocratie locale numérique prévu en décembre 2018. Les collectivités sont d’ailleurs déjà invitées à y participer via un questionnaire en ligne.

 

Source : La Gazette des Communes

 

Pour voir toutes les autres actualités, cliquez ici !


Actuellement 1 commentaire

Veuillez vérifier vos emails pour le lien d'activation
  • Paul-Eric Dècle
    a publié this page dansActualités 2018-10-01 17:21:06 +0200