Construire une Europe qui protège

"L'accord UE/Mercosur est plus que controversé."

Tout au long de la campagne européenne, le sujet du libre échange a fait l’objet de débats très controversés entre les partisans du libre-échange et les adversaires de ce genre de traités.

Pour une véritable identité européenne.

Aujourd'hui, lorsqu'on demande à des Allemands, des Italiens ou des Français d’où ils viennent, leur réponse sera rarement liée à l’Europe. Le patriotisme national est plus important que celui de l’Europe. Le fait est qu’actuellement on ne se sent pas vraiment être européen. Cela ne nous vient pas naturellement à l’esprit. Ceci se ressent dans le taux d’abstention aux européennes même s’il est en diminution par rapport aux dernières années. Il faut donc s’intéresser à la constitution d’une identité européenne, comment la favoriser au sein des pays membres pour développer une forme de patriotisme européen et renforcer le poids de l’Europe sur la scène internationale.

Avenir de l’Europe : Pour une démocratie transnationale éclairée ?

Le travail conceptuel et historique permet de lever des verrous, d’assouplir des habitudes de pensée : une identité n’est pas une substance immémoriale, une souveraineté peut être partagée et/ou limitée, une constitution peut être dissociée d’un État. Pour autant, faire sauter ces verrous ne signifie pas se débarrasser de l’État-nation. Chez Habermas, sociologue-historien Allemand, «  le cosmopolitisme n’est pas concevable sans le maillon national. »

Pour une vraie citoyenneté européenne.

Pour une Europe qui existe et protège réellement ... aboutissant à une vraie citoyenneté européenne, quelques réflexions (sans doute communes à beaucoup d'Européens mais si peu entendues par nos députés une fois élus) :

La transition climatique, un défi pour rassembler l'Europe.

À l'heure où les élections européennes battent leur plein dans un contexte qui semble montrer que les États membres n'ont jamais été aussi divisés, une thématique peut (et doit !) les rassembler : celle de la transition climatique.

Quelle place pour les questions européennes dans le cadre du grand débat national ?

Le Grand débat national a officiellement débuté, le 15 janvier. Plus de cinq cents réunions sont d’ores et déjà programmées, d’ici le 15 mars prochain. Le président de la République et son Premier ministre entendent ainsi aller à la rencontre de plusieurs milliers de maires, à travers nos 13 régions, comme il l’a déjà fait en Normandie, en Occitanie et en Auvergne-Rhône-Alpes.

#ProjetsTerritoires

Après plusieurs semaines d'échanges, le groupe de travail de Territoires! vous livre ci-dessous ses constats et ses propositions sur l'Europe. Il était constitué de : Emmanuel Dupuy, Mireille Benedetti, Olivier Mousson, Patricia Brunel-Maillet, Patrick Brisset, Pierre Maurin, Sylvie Smaniotto, Patrick Hoguet, Éric Dumont et Rudy Salles.

Emmanuel Dupuy nous explique les enjeux de la francophonie !

Emmanuel Dupuy, Président de l'Institut Prospective et Sécurité en Europe, expert sur les questions relatives aux relations internationales, nous explique les enjeux de la francophonie et réagit à la nomination de Louise Mushikiwabo en tant que secrétaire générale de l'Organisation Internationale de la Francophonie.

La France doit se servir de l'Europe pour redresser son attractivité touristique !

Dire aujourd'hui que la France est la première destination touristique du monde est une fable. Cette affirmation, façon méthode Coué, ne convainc plus personne.

L'énergie : enjeu stratégique, international et incontournable !

L'Union Européenne est le troisième plus gros consommateur d'énergie du monde en volume derrière la Chine et les États-Unis. La consommation énergétique de l'Europe s'est élevée à environ 3 200 kg d'équivalent pétrole en 2015 par habitant, contre environ 6 800 kg aux Etats-Unis.