Construire une Europe qui protège

[COVID-19] Un plan de relance pour l'Europe sans conditions.

Le plan de relance massif de l’Europe « Next Generation EU » a pour objectif principal de faire face à la crise économique du continent très touché par la récession suite à la crise sanitaire du Covid-19. Ce plan de 750 milliards d’euros vise à soutenir l’investissement privé, les entreprises et la santé et devrait permettra aux 27 de limiter l’impact de la crise économique. Ce plan s’ajoutera aux 540 milliards d’euros de liquidités pour les pays, les entreprises et les travailleurs déjà approuvés par l’Eurogroupe en avril 2020.

Nathalie Colin-Oesterlé : "Il faut construire les conditions d'une souveraineté européenne de la santé."

« Robert Schumann disait : "L'Europe ne se fera pas d'un coup, ni dans une construction d'ensemble. Elle se fera par des réalisations concrètes, créant d'abord une solidarité de fait." Ce discours est plus que jamais d'actualité, c'est cette Europe là que nous voulons. Une Europe des projets, une Europe des territoires ! Une alchimie intelligente entre la nécessité de l'Europe sur des sujets fondamentaux et la nécessité de la nation sur des sujets qui relèvent de la souveraineté nationale. »

Renforcer la sécurité sanitaire de l'Europe.

Face à la crise sanitaire majeure que nous connaissons, l’Europe a utilisé le maximum des moyens à sa disposition pour aider nos pays à assumer les mesures d’urgence indispensables.

Après Coronavirus : l'avenir du multilatéralisme et celui de l'Europe est-il en péril ?

Il y a aura, bien évidemment, un avant et un après la pandémie du Coronavirus. Aucune région du monde n’est épargnée. La crise aura de graves répercussions, de nature diverse. Elles viendront nous frapper par vagues successives et parfois simultanément. Ainsi, une gravissime récession économique va s’ajouter à la crise sanitaire qui pourrait encore faire plusieurs centaines de milliers de morts - en date du 6 avril, plus de 70 000 personnes sont mortes des suites du Covid-19 et plus de 1,3 million de cas ont été recensés, selon l’université Johns Hopkins.

Pénurie de médicaments : la production doit être relocalisée en Europe.

Nathalie Colin-Oesterlé, députée européenne, déplore que l'obtention de médicaments en France et en Europe soit assujettie à la production de la plupart des principes actifs en Asie. Elle demande à ce que l'Europe retrouve son indépendance en la matière.

La France doit se servir de l'Europe pour redresser son attractivité touristique !

Dire aujourd'hui que la France est la première destination touristique du monde est une fable. Cette affirmation, façon méthode Coué, ne convainc plus personne.

"L'accord UE/Mercosur est plus que controversé."

Tout au long de la campagne européenne, le sujet du libre échange a fait l’objet de débats très controversés entre les partisans du libre-échange et les adversaires de ce genre de traités.

Pour une véritable identité européenne.

Aujourd'hui, lorsqu'on demande à des Allemands, des Italiens ou des Français d’où ils viennent, leur réponse sera rarement liée à l’Europe. Le patriotisme national est plus important que celui de l’Europe. Le fait est qu’actuellement on ne se sent pas vraiment être européen. Cela ne nous vient pas naturellement à l’esprit. Ceci se ressent dans le taux d’abstention aux européennes même s’il est en diminution par rapport aux dernières années. Il faut donc s’intéresser à la constitution d’une identité européenne, comment la favoriser au sein des pays membres pour développer une forme de patriotisme européen et renforcer le poids de l’Europe sur la scène internationale.

Avenir de l’Europe : Pour une démocratie transnationale éclairée ?

Le travail conceptuel et historique permet de lever des verrous, d’assouplir des habitudes de pensée : une identité n’est pas une substance immémoriale, une souveraineté peut être partagée et/ou limitée, une constitution peut être dissociée d’un État. Pour autant, faire sauter ces verrous ne signifie pas se débarrasser de l’État-nation. Chez Habermas, sociologue-historien Allemand, «  le cosmopolitisme n’est pas concevable sans le maillon national. »

Pour une vraie citoyenneté européenne.

Pour une Europe qui existe et protège réellement ... aboutissant à une vraie citoyenneté européenne, quelques réflexions (sans doute communes à beaucoup d'Européens mais si peu entendues par nos députés une fois élus) :