Enfin des actions concrètes pour une énergie décarbonnée

Enfin des actions concrètes pour une énergie décarbonnée

Avec ce grand plan dévoilé, nous pouvons, à nouveau, espérer que des avancées nettes et visibles soient constatées dans les années à venir concernant notre capacité à produire une énergie décarbonée et surtout française. Que ce soit des friches, des bâtiments administratifs ou autre, ce sont tous des endroits prospères pour être les supports des panneaux. 

 

Mais, encore une fois, ne nous laissons pas enivrer par de belles annonces. 

La ministre de la Transition écologique Barbara POMPILI a présenté la semaine dernière un plan d'actions du gouvernement pour développer l'énergie solaire photovoltaïque en France. Enfin ! Justifiant sa position sur le fait qu’il est nécessaire d’avoir “un plan”, l’annonce fut dévoilée à temps...Dans un contexte de COP 26...  

 

Il est à noter que l’un des objectif affiché vient répondre à une forte demande de la part de nombreux élus (Hubert Dejean De la Bâtie en a d’ailleurs parlé lors de son interview de la semaine dernière dans votre Newsletter…) ou encore organisations, et qu’il en est du bon sens : Multiplier par  3  l’implantation de sites de production d'électricité par panneaux photovoltaïques d’ici 2025, soit l'installation de 1 000 projets sur des terrains publics

 

Cela ne va sans dire qu’il était temps, à moins d’un an de la Présidentielle, que de véritables décisions soient prises sur le sujet ! Que les choses avancent enfin dans le bon sens...Quand on sait que le sujet de l’environnement a davantage été considéré comme un outil de communication par le gouvernement, le fameux "green-washing", et non pour s’engager véritablement et durablement dans la lutte contre le réchauffement climatique. 

 

La convention citoyenne pour le climat a été l’illustration de l'échec de notre Président à prendre des décisions fortes en faveur du climat. Beaucoup de bruit médiatique, une forte attente, des discours optimistes... Sans suite donnée aux propositions, ou bien des reculades, à l’image de la promesse encore non tenue, sans doute oubliée depuis, d’Emmanuel MACRON d'inscrire la protection du climat dans la Constitution. 

 

Avec ce grand plan dévoilé, nous pouvons, à nouveau, espérer que des avancées nettes et visibles soient constatées dans les années à venir concernant notre capacité à produire une énergie décarbonée et surtout française. Que ce soit des friches, des bâtiments administratifs ou autre, ce sont tous des endroits prospères pour être les supports des panneaux. 

 

Mais, encore une fois, ne nous laissons pas enivrer par de belles annonces. 

Espérons, mais attendons de voir si les discours laisseront enfin place aux actions concrètes. 

 

A suivre...

 

Michel ledormeur 

Citoyen engagé !


Actuellement 1 commentaire

Veuillez vérifier vos emails pour le lien d'activation