Hervé Morin s’inquiète de la « recentralisation du pouvoir »

Hervé Morin s’inquiète de la « recentralisation du pouvoir »

Hervé Morin s’est dit ce matin déçu des deux interventions télévisées du chef de l’État. Il attendait notamment Emmanuel Macron sur les thématiques des territoires, de la ruralité et de la politique agricole lors de son interview au JT de TFI par Jean-Pierre Pernaut jeudi dernier, mais selon lui, il n’en a pas dit « un mot ».

Quant au second interview, il s’agissait selon lui « plus d’un débat sinon un combat » et aucune réponse concrète n’a été apportée. Le président de la région Normandie regrette que le chef de l’État n’ait pas parlé de sujets « liés » au lieu où il se trouvait.

Plus généralement Hervé Morin considère que le Président ne « calcule pas les territoires » et se demande s’il ne serait pas en « voie de giscardisation ». Il cite l’exemple de Valéry Giscard-d'Estaing et de sa perte de lien avec les Français au court de son septennat ». « Souvent, et les deux exercices médiatiques de jeudi et dimanche m’amènent à le penser de plus en plus : l’Élysée ça isole considérablement » conclut-il.

Hervé Morin s’inquiète d’une éventuelle « centralisation du pouvoir ». En effet, « tous les pays qui réussissent sont des pays décentralisés ou fédéraux. Les pays jacobins/centralisés sont des pays qui échouent parce que l’État est empêtré dans ses interministériels, dans ses règles, par le principe d’égalité qui fait que l’on ne peut pas différencier les politiques selon les territoires qu’on des particularités » Il revient sur la réforme de l’apprentissage telle que proposée aujourd’hui, considérant qu'elle sera un « échec gigantesque ».

Enfin, en ce qui concerne la dette et l’ouverture à la concurrence de la SNCF, Hervé Morin rappelle que « la dette de la SNCF doit être éteinte dans le schéma de l’ouverture à la concurrence ». Celle-ci « ne doit pas être fictive. Elle doit correspondre réellement à la capacité d’avoir une prestation de qualité moins chère ».

Retrouvez l'intégralité de l'interview sur Public Sénat 


Actuellement 2 commentaire(s)

Veuillez vérifier vos emails pour le lien d'activation