Le logement intergénérationnel : un pari gagnant/gagnant.

Le logement intergénérationnel : un pari gagnant/gagnant.

Alors que beaucoup d'étudiants en situation précaire ont du mal à trouver un logement chaque année et que des personnes âgées ne souhaitent pas se rendre en maison de retraite malgré la solitude et/ou une perte partielle de leur autonomie, une solution conjointe aux deux parties existe et mérite d'être développée : le logement intergénérationnel.

 

Ensemble 2 Générations, Studyrama Logement, Le Pari Solidaire... les associations qui organisent et promeuvent le logement intergénérationnel sont nombreux. Néanmoins, c'est une pratique qui est encore trop peu connue et déployée dans notre pays alors qu'elle ne comporte que des vertus sur le plan social, financier et humain.

 

En effet, le principe est le suivant : un contrat est signé entre une personne âgée et un étudiant dans lequel l'étudiant est logé par la personne âgée gracieusement ou à peu de frais et, en échange, l'étudiant s'engage à tenir compagnie à la personne âgée et à l'aider dans ses tâches quotidiennes (faire les courses, passer l'aspirateur...).

 

Le bénéfice est donc double : d'un côté, la personne âgée isolée ne l'est plus. Le logement dans lequel elle vit retrouve de la vitalité et elle est assurée d'avoir de la compagnie. De plus, pour toutes les tâches qui lui sont désormais difficiles, elle trouvera assistance.

 

De l'autre, l'étudiant a trouvé un logement qu'il ne paie pas ou très peu et qui est très probablement plus spacieux que celui qu'il aurait occupé dans le cadre des démarches habituelles.

 

Mais au-delà de ces côtés positifs pratiques, il y a surtout la dimension sociale et humaine qui entre en compte. Le phénomène des personnes âgées isolées est un drame absolu dans notre pays. Beaucoup finissent par aller en maison de retraite sans avoir la moindre visite de qui que ce soit. Grâce à ce dispositif intergénérationnel, un pont est créé entre deux générations qui ne se côtoient habituellement pas en-dehors des relations familiales.

 

Voilà pourquoi il faut beaucoup plus promouvoir ce dispositif en l'institutionnalisant. Il faut le pérenniser et le faire entrer dans les mœurs. En plus de tous les avantages cités plus haut, cela désengorgera les maisons de retraite, optimisera la consommation énergétique en occupant les chambres laissées vacantes, résoudra les problèmes d'engorgement des candidatures étudiantes aux logements du CROUS et aux logements sociaux... bref, que du positif de toute part !

 

Nadine.

 

Pour voir tous les autres articles de la thématique, cliquez ici !


Actuellement 1 commentaire

Veuillez vérifier vos emails pour le lien d'activation