Lancement de la Banque des territoires : un nouveau souffle pour les collectivités ?

Lancement de la Banque des territoires : un nouveau souffle pour les collectivités ?

La Caisse des dépôts (CDC) a présenté dernièrement sa « Banque des territoires », une structure rassemblant sous un guichet unique ses activités de prêts aux collectivités, d’investissements, de financement du logement social, de conseil et ingénierie.

Son objectif est d’apporter plus rapidement des solutions sur mesure avec « une attention particulière aux petites et moyennes collectivités ».

Cette Banque créée par la nouvelle direction de la CDC est davantage une marque qu’un nouvel établissement en tant que tel puisqu’elle rassemble des métiers qu’exerce déjà la Caisse des dépôts. « Ce n'est ni un établissement public, ni une direction, ni une banque, ni une filiale d’une société. C'est une construction managériale, où l’on unifie cet ensemble constitué de quatre directions d’établissements et de deux filiales. C’est un projet assez original que l'on a décidé de conduire comme une start-up » précise Olivier Sichel, directeur général adjoint de la Caisse des dépôts.

Afin de lutter contre la « fracture territoriale », la Banque des territoires se veut ainsi « plus visible », « plus rapide » et « plus simple » en se déployant dans les seize directions régionales et trente-cinq implantations territoriales. Au total, elle prévoit de mobiliser vingt milliards d’euros pour financer des projets locaux avec, en moyenne, dix-sept milliards d’euros de prêts au logement social (dont deux milliards d’euros issus du Plan logement), 1.5 milliard d’euros sur fonds propres et 1.5 milliard d’euros aux collectivités.

Ce dernier montant est très faible. Selon le directeur général de la Caisse des dépôts Eric Lombard c’est parce que « dans le cadre de la gestion des fonds d’épargne, le gouvernement considère que ce secteur est financé de manière satisfaisante par les banques et donc nous y sommes moins impliqués car, dix ans après la crise de 2008, les banques sont revenues ».

La Caisse a redéfini les secteurs dans lesquels cette Banque devra investir et flécher ces crédits : énergies nouvelles renouvelables, transition démographique (vieillesse et santé), haut débit et transports.

Bien que le président de l’Association des Maires de France, François Baroin, ait assuré que la banque des territoires était « attendue avec ferveur », il a mis en garde : « On ne peut pas imaginer le développement du pays uniquement avec Paris et six métropoles. Le rôle de la Caisse des dépôts sera de compléter la politique publique afin que les territoires interstitiels ne soient pas que des poussières » et ne deviennent pas « un désert interstitiel ».

 

Pour voir toutes les autres actualités, cliquez ici !


Actuellement 1 commentaire

Veuillez vérifier vos emails pour le lien d'activation
  • Paul-Eric Dècle
    a publié this page dansActualités 2018-05-31 19:05:31 +0200