Notre-Dame-des-Landes : le coup de gueule légitime de deux élues locales

Notre-Dame-des-Landes : le coup de gueule légitime de deux élues locales

Agnès Paragot, conseillère départementale de Loire-Atlantique, et Anne-Sophie Guerra, conseillère régionale des Pays de la Loire, dénoncent le recul de l'État face aux zadistes. Elles reviennent également sur l'absence de consultation des élus locaux et le non-respect du referendum local.

 

Notre-Dame-des-Landes ou comment l’État s’occupe des affaires des autres…

 

L’affaire est entendue, le projet de grand aéroport est enterré au Nord de Nantes… tant pis pour l’avis démocratique des ligériens, tant pis pour le soutien de la majorité des maires de Loire-Atlantique, tant pis pour le Conseil départemental, pour le Conseil régional unis pour défendre ce projet enkysté !

La ZAD, Zone à Défendre devient Zone à Développer mais, en définitive, c’est toujours la Zone !

Le département est propriétaire de 895 hectares dans cet espace qui en compte 1600… mais visiblement n’en n’a pas l’usufruit. L’extinction de la DUP (Délégation Unique du Personnel) qui garantissait à ces espaces un futur aéroport laisse à penser que le département reprend ses droits sur ces terres agricoles… aujourd’hui, il n’en est rien et madame la préfète semble seule aux manettes de ce territoire, éloignée de la Chambre d’Agriculture autant que du Conseil Départemental dans ses négociations avec des agriculteurs zadistes.

Le Président du Conseil départemental, Philippe Grosvalet, a saisi le Tribunal d’instance de Saint-Nazaire pour demander la rétrocession de ces terres, ayant l’intention d’en confier la gestion à La Chambre d’agriculture légitime pour attribuer des espaces à des exploitants qualifiés.

Faudra-t-il encore des affrontements sur site et en plein centre de Nantes ? Quelles forces de l’ordre mobilisera-t-on en face de casseurs venus de partout pour soutenir une cause que l’État pensait avoir réglée ?

Finalement, plier devant les zadistes n’aura servi qu’à fusiller le développement économique de notre région, sans régler le problème de la Zone de Non Droit.

 

Agnès PARAGOT,
Conseillère départementale de Loire-Atlantique


 

Sur le dossier de Notre-Dame-des-Landes, le gouvernement n’a pas eu le courage d’assumer sa décision. Une décision qui va à l’encontre de l’intérêt général et qui bafoue le résultat de la consultation de juin 2016.

Mobiliser 2 500 gendarmes sur une mission d’évacuation extrêmement délicate, puisque la provocation et les violences des opposants organisés sont des faits avérés, et demander aux forces de l’ordre au matin du cinquième jour de lever le pied est totalement incompréhensible.

Aujourd’hui, après déjà cinq millions d'euros dépensés dans cette parodie d’évacuation, l’État, en parallèle de l’annonce de la fin des expulsions, a le culot de proposer aux zadistes un formulaire simplifié qui leur permet de présenter un projet agricole alternatif faisant fi du monde paysan qui, lui, est assigné à respecter des règles, à acheter ou louer la terre qu’il occupe. C’est inacceptable ! Il ne peut y avoir 2 poids 2 mesures dans notre pays, c’est une question d’égalité. Céder à la violence est une porte dangereusement ouverte pour l’avenir.

Notre centre-ville de Nantes est depuis plusieurs années régulièrement saccagé par des manifestants/voyous, (vitres brisées, insultes taguées sur les façades et même le monument aux morts n’a pas été épargné, pavés prélevés pour servir de projectiles, transports en commun à l’arrêt ….). Le 13 avril,  le défilé de nuit du carnaval a dû être reporté à cause de manifestations violentes l’après-midi même au détriment des familles.

La situation s’enlise, la violence n’a jamais été aussi présente et les zadistes sont aujourd’hui en position de force puisqu’ils sont invités à la table des négociations ! C’est le monde à l’envers.

 

Anne Sophie GUERRA,
   Conseillère Régionale du Pays de la Loire


Actuellement 2 commentaire(s)

Veuillez vérifier vos emails pour le lien d'activation
  • a suivi this page 2018-05-02 17:06:10 +0200
  • a publié this page dansActualités 2018-04-30 15:38:51 +0200