Le numérique, outil intelligent au service de tous les territoires

Le numérique, outil intelligent au service de tous les territoires

Aujourd’hui tous les territoires parlent de  “Smart City”, “Smart Territoires” ou “Territoires intelligents”. C’est la preuve que tous veulent offrir à nos territoires de véritables projets innovants et durables qui seraient la somme de toutes les intelligences, qu’elles soient humaines, citoyennes, collectives, associatives ou issues de la technologie numérique.

 

Et c’est avant tout cela dont on parle ici : plus que de territoires intelligents, il s’agit d’intelligence des territoires, et des hommes et des femmes qui les constituent.

 

Si le concept de “Smart City” était jusqu’à peu l’apanage des grandes métropoles, l’engagement et les attentes manifestes de territoires plus petits ou plus ruraux viennent légitimer le terme plus large de “Smart Territoires”. D’ailleurs, devenir smart ne se limite pas à une question de capteurs et de réseaux Internet, c’est un véritable projet d’avenir pour chacun de nos territoires, urbain ou rural.

 

Un smart territoire, c’est aussi un territoire intelligent, un territoire plus sûr, plus économe, plus écologique et plus attractif. A ce titre plusieurs secteurs sont concernés : l’information et la communication, la gouvernance et l’exercice de la citoyenneté, le développement économique, l’environnement, les transports et la mobilité, les bâtiments et l’énergie, l’urbanisation et la sécurité

 

Simple. C’est le mot d’ordre de la « smart cities ».

 

Les objectifs d’une ville intelligente se situent dans le prolongement de ceux de la ville durable. Le numérique change les attentes des usagers. Cela a un impact aussi bien sur le bien-être des personnes que sur la réduction de la pollution, de la qualité de vie, ou encore, de la baisse des coûts. De multiples avantages qui vont permettre à la ville du futur de simplifier la vie de ses habitants. Mais la ville intelligente ou le territoire connecté, grâce au numérique n’en n’est qu’à ses balbutiements. Essentiellement car le « business model » de la ville intelligente est par nature totalement collaboratif et innovant. Une parfaite entente public-privé, une coopération franche et honnête entre des privés traditionnellement concurrents sur les marchés de la ville et une compréhension par la collectivité des impératifs du privé (et réciproquement), sont les fondements sur lesquels repose la smart city.

 

Nous sommes à l’aube d’une fantastique révolution numérique. Plus que jamais, nous devons valoriser les intelligences locales afin de permettre à la France et tous les territoires d’entrer dans l’ère numérique. Si les acteurs de cette révolution numérique sont divers et les technologies multiples, seul l’humain au cœur de cette transformation, en est la clé.

 

Benoit PERNIN


Actuellement 3 commentaire(s)

Veuillez vérifier vos emails pour le lien d'activation