Un système de consigne à l'allemande pour l'environnement

Un système de consigne à l'allemande pour l'environnement

Lors de la présentation de sa feuille de route pour développer l’économie circulaire en février 2018, Édouard Philippe avait annoncé l’expérimentation d’un système de « consigne solidaire ».

 

L’objectif annoncé est de collecter 100 % des bouteilles et canettes consommées en France, d’ici 2025. Seulement, cela ne fonctionnera pas. Le consommateur aura en effet acheté sa bouteille ou sa canette au prix habituel, et non pas surtaxé de quelques centimes. Au moment de rendre sa bouteille, le citoyen ne récupéra par conséquent pas d’argent. Il aura uniquement la possibilité d’attribuer à une cause qui lui tient à cœur – d’où l’expression de « consigne solidaire » - la somme issue des produits recyclés. Les déchets plastiques saccagent notre planète – l’apparition d’un septième continent de plastique d’une taille faisant six fois la France dans le Pacifique Nord devrait suffire à convaincre tout citoyen de bon sens. Par ailleurs, la raréfaction des réserves de pétrole devrait nous inciter à recycler davantage les biens que ce dernier nous permet de produire – tel les bouteilles et autres contenants en plastique.

 

Les consommateurs ne commenceront à recycler que lorsqu’ils y percevront un gain réel et direct. Nous devrions ainsi adopter le système allemand de consigne. Mis en place en 2003, il oblige les magasins à mettre à disposition de leurs clients une machine dédiée à la collecte des bouteilles ou des canettes vides - le Pfandautomat. Les consommateurs ne sont pas contraints mais fortement incités à participer à ce système. En effet, pour chaque contenant rendu, ils se voient rembourser la caution de 8 à 25 centimes payée lors de l’achat. La consigne allemande concerne à la fois les bouteilles réutilisables, en verre ou plastique spécial, et les bouteilles et canettes à usage unique, en aluminium ou en plastique.

 

Très décrié à son lancement, ce « Pfandsystem » fonctionne désormais parfaitement : selon le cabinet d’études PricewaterhouseCoopers, le taux de collecte atteint désormais 98,5 % aujourd’hui, soit bien plus qu’en France. Grâce à cela, le taux de recyclage avoisine les 99 %, contre seulement 56 % en France pour les bouteilles en plastique et 43 % pour les canettes. Ce système de consigne est d’autant plus efficace qu’il permet de récupérer les contenants propres et intacts et qu’il n’y a pratiquement pas de pertes. Par ailleurs, ce principe assure une réelle propreté des rues. Quiconque se promène dans les rues berlinoises pourra constater qu’il n’y a ni canette, ni bouteille qui traîne par terre. Devenues des objets de valeur, elles sont en effet ramassées par les « Pfandsammler », les « collecteurs de consigne », si les consommateurs ne les ont pas ramenées eux-mêmes.

 

René Durant

Pour voir tous les autres articles de la thématique, cliquez ici !


Actuellement 1 commentaire

Veuillez vérifier vos emails pour le lien d'activation